Quelles sont les différentes methodes de course à pied pour progresser ?

Les techniques de courses

Courir n’est pas simple : il existe en réalité plusieurs types et plusieurs techniques de course. Ces types de course sont pratiqués par des coureurs de tous niveaux, partout dans le monde.

Celles-ci ont évolué à travers un processus global d’essais et d’erreur sur plusieurs décennies. Si vous voulez tirer le meilleur parti du temps que vous consacrez à la course à pied, vous devrez aussi apprendre et les mettre en pratique. Vous pouvez ajouter toutes sortes de techniques à ces formats – par exemple, en combinant deux d’entre elles au cours d’une même session – mais même dans leur forme la plus élémentaire, les entraînements décrits dans la suite de l’article vous aideront à devenir un meilleur coureur.

La course “long run”

 

La course longue, généralement, une course longue est une course de base qui dure assez longtemps et qui vous fatiguera modérément.

Quelle est son utilité? Principalement d’augmenter l’endurance brute. La distance ou la durée nécessaire pour obtenir cet effet dépend, bien sûr, de votre niveau actuel d’endurance. En règle générale, votre course devrait être suffisamment longue pour vous donner l’assurance que l’endurance brute ne vous limitera pas dans les courses.

La course de progression

 

Elle commence au rythme naturel du coureur et se termine par un segment plus rapide d’environ 10 km. Ces techniques de course sont généralement conçues pour être moyennement difficiles – plus difficiles que les exécutions de base mais plus faciles que la plupart des exécutions de seuil et d’intervalles. Parce qu’il s’agit d’un entraînement à effort moyen, le temps de récupération est inférieur à des sessions plus intenses.

           

Le “base run”, ou la course de base

 

Une course de base est une course relativement courte, faite à un rythme naturel. Bien que les courses de base individuelles ne soient pas censées être difficiles, elles sont conçues pour être effectuées fréquemment et, globalement, elles stimulent de grandes améliorations de la capacité aérobie, de l’endurance et de la gestion de l’effort. Les courses de base font partie des entraînements de tous les coureurs sérieux de la planète.

Le “fartlek”

Un entraînement fartlek est une course de base qui mélange des intervalles de durée ou de distance variables. Le fartlek sera votre meilleur ami pour améliorer l’efficacité et la résistance à la fatigue à des vitesses plus rapides.

Les courses de tempo

Une course de tempo est un effort soutenu à l’intensité du seuil de lactate, qui est le rythme le plus rapide pouvant être maintenu pendant une heure pour les coureurs très en forme et le rythme le plus rapide pouvant être maintenu pendant 20 minutes chez les coureurs moins chevronnés.

Le tempo ou les seuils servent à augmenter la vitesse que vous pouvez maintenir pendant une période prolongée et à augmenter le temps nécessaire pour maintenir ce rythme relativement rapide. On ne vous cache pas que c’est l’une des techniques de course les plus difficiles.

Surveiller également votre fréquence d’entraînement

Le nombre d’entraînement que vous effectuez dans la semaine à un rôle important dans votre progression et dans vos résultats. Le surentraînement peut conduire à la blessure et la déprime du au manque de stimulation et une fatigue nerveuse. Un conseil : écoutez votre corps et resté mesuré, 3 séances par semaines est un bon équilibre.

Les méthodes pour rester motivé

La motivation est un facteur clé dans vos performances et dans la réalisation de vos objectifs à moyen et court termes. N’hésitez pas à vous équiper avec du matériel de qualité, chaussures, jogging…etc Utiliser de la musique lors de vos sortie est aussi un bon moyen pour resté motivé pendant son running.

Gardez un œil sur votre vitesse

Lorsque l’on démarre la course à pied il est difficile de trouver son rythme. Souvent on part trop vite et l’on se retrouve les jambes coupés au bout de 10 min., un conseil: trottinez les 10 premières minutes.

Choisissez le meilleur endroit pour votre footing

Il est important lorsque vous courez de prendre un maximum de plaisir, vous disposez de plusieurs moyens pour cela et il y en a bien un qui domine les autres c’est le lieu: préférez les parcs aux routes, courez dans les forêts ou même en bord de fleuve et combinés remise en forme et plaisir.

Faut-il s’échauffer ?

On ne le dira jamais assez l’échauffement est un composante essentielle de votre entraînement, ne le négligez pas ou vous vous exposez aux blessures. Prenez 10 minutes pour effectuez un échauffement articulaire et cardiovasculaire afin de préparer votre corps à l’intensité de la course à pied.

En savoir plus

Course à pied vs marche rapide