dimanche, février 28, 2021
A la uneApplicationsHIGH-TECHStreet N' Geek

Où s’arrêtera le phénomène Pokémon Go ?

Lancé le 5 Juillet dernier dans le monde, et depuis le 24 juillet en France, l’application mobile et tablette de Nintendo ne cesse de battre des records depuis sa sortie. Et pourtant le jeu n’en n’est qu’à son commencement et de nombreuses améliorations sont à venir. C’est une véritable frénésie qu’a déclenché le jeu, des scènes surréalistes un peu partout dans le monde, mais où s’arrêtera l’hystérie Pokémon Go? C’est la question que s’est posée la rédaction.

Record sur record dans l’univers du mobile

Comme preuve de cet engouement sans précédent dans l’histoire des applications mobiles, le jeu vient à nouveau de battre le record de l’application mobile (Google Play) la plus téléchargée en l’espace d’une semaine. 50 millions de téléchargements en 19 jours, record absolu et obtenu haut la main. Mais l’histoire ne s’arrêtera pas là. Comptant aux alentour de 75 millions de téléchargements (Android et IOS confondus), l’application deviendra très vite la plus rapide à atteindre la barre des 100 millions de téléchargements. Puis rappelons ici que le déploiement du jeu s’est fait par vagues, initialement disponible qu’aux États-Unis, Nouvelle-Zélande et Australie. Alors imaginez la marge de manœuvre encore énorme dont dispose Nintendo pour écraser tous les records.

 Un phénomène sans précédent

Parc de la tête d’or à Lyon, Jardin Public de Bordeaux… Si vous êtes déjà un joueur chevronné, vous aurez vite fait de remarquer que ce sont les lieux incontournables pour jouer à l’apprenti dresseur.  C’est une foule de personnes  que vous croiserez, nez plongé sur le téléphone, à la recherche de la perle rare. Pour preuve, ces scènes surréalistes qui se sont produites à Lyon et Bordeaux lorsque un Léviator et un Ronflex sont apparus.

 Des points faibles qui présagent néanmoins un avenir radieux

Des bugs sur les serveurs, un manque d’échanges sociaux… Voici les deux principaux points que les prochaines mises à jour de Pokémon devrait corriger. Nintendo eux-même ont du être surpris du succès viral de l’application, d’où les bugs réguliers des serveurs, pour l’instant trop faibles.
Concernant la sociabilité du jeu, les prochaines mises à jour devraient permettre aux dresseurs de pouvoir échanger les Pokémons entre eux et d’être plus « connectés » avec les différents joueurs qu’ils ne le sont actuellement.

 

Notre avis, c’est que Niantic n’a pas fini de nous surprendre. Et vu le succès de l’application malgré ces défauts actuels, la marge de progression s’annonce énorme. Alors à vos Pokéballs munissez vous de vos Pokédex, sortez de chez vous et « attrapez les tous » pour devenir le meilleur dresseur.

 

1b4fssoz-1

1 Comment

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.