ActualitésSociétéSports collectifsSports urbainsStreet Xtreme

Bacem au championnat de France de freestyle football



Bacem, étudiant en France, pratique le freestyle football. Il démarre le Freestyle à l’âge de 16 ans. Dernièrement, il a participé au championnat de France de Freestyle Football.



Bacem le freestyler
A l’époque où il a commencé, il était nul au football et il était toujours le dernier à être choisi quand les autres se rencontraient pour former deux équipes. Un jour, il a vu un de ses amis à l’école (Omar Hafiz) en train de faire du Freestyle avec un ballon, il a donc décidé de le rejoindre pour apprendre. Au début, il était mauvais mais Bacem se confie « Je n’ai pas lâché et j’ai demandé à mon ami Omar de m’aider.» Quand il a vu combien il s’était amélioré, son ami l’a invité à des rassemblements avec d’autres freestylers et c’est là que Bacem a véritablement découvert que ce sport, le Freestyle, était sa passion. Par la suite, des entreprises et des chaînes de télévision les ont invités à faire des prestations en direct. Le Freestyle devient un job qui rythme sa vie au même titre qu’il est une passion ».

 

 Difficile d’accorder école et sport
Le Freestyle au début était un peu difficile à maintenir à cause de l’école mais celui-ci prenait une place de plus en plus importante dans sa vie. Il préférait faire du Freestyle avec les copains plutôt que de réviser même si son papa n’était pas du même avis. Il a essayé de le convaincre d’arrêter en lui disant que ça ne lui servirait à rien. Bacem termine l’école en Arabie Saoudite et revient en Tunisie pour apprendre le français avant de partir pour la France afin de continuer ses études. En Tunisie, le freestyle n’était pas aussi développé qu’en Arabie Saoudite. Il décide donc de travailler sur la diffusion du sport qu’il pratique et de la rendre plus populaire en créant sa page Facebook « Tunisie Freestyle Ball ». Grâce à sa page, il a pu contacter des organisations pour faire des prestations en live mais aussi faire connaissance avec des gens du même domaine que lui, avant de réaliser des vidéos avec eux. A la suite de ça, il a réussi à obtenir une interview sur une chaîne Tunisienne. Il passe une année en Tunisie avant de déménager en France et de continuer ses études à l’université.

L’année 2014 de Bacem en France
Arrivé en France, Bacem n’abandonne pas sa carrière de freestyler, il continue !
Il a commencé à s’entrainer avec des Français et s’est créé un véritable groupe d’amis avec qui il partage beaucoup de choses et où l’entraide est un élément important.
Cette année, pour la première fois, il participe au championnat de France de Freestyle Football et finit 21ème sur 35 freestylers. Avec du recul, il se confie « Je ne suis pas content du résultat final, j’étais stressé … c’est pourquoi j’ai raté ma prestation. J’espère faire beaucoup mieux la prochaine fois. »