dimanche, avril 11, 2021
AlbumStreet N' Zik

Marjolaine Piémont : son premier album « Sans le superflu »

Marjolaine Piémont

Marjolaine Piémont porte le prénom d’une herbe aromatique et démontre avec humour qu’elle n’a rien d’une plante verte. Avec élégance, elle dévoile le propos d’une Femmesingulière, Espiègle et Audacieuse éprise de liberté. Après un premier EP « Presqu’un animal » sorti en octobre 2016, cette « femme qui chante » ne griffe pas, mais égratigne en douceur avec ses mots mordants. Des cuivres soufflent des vents contraires mais Marjolaine Piémont s’érige et porte haut la parole d’une femme qui petite, disait « Quand je serai grande, je serai… Un homme » !

Qui est Marjolaine Piémont ?


C’est en février 1994 que Marjolaine découvre la féminité, l’audace et la fragilité de Barbara sur scène. C’est un bouleversement pour Marjolaine, elle qui chante Purcell et Schubert lors de ses cours de chant au Conservatoire. Désormais, elle se consacrera à la chanson française. Et plus encore à ces femmes, qui osent chanter et affirmer leur indépendance.

Assoiffée de liberté, Marjolaine Piémont prend des trains à travers la plaine d’Alsace et arrive à Paris. L’histoire commence royalement avec Pierre Cardin qui lui offre son premier contrat chez Maxim’s. Elle arpente les scènes des caves de Saint-Germain-des-Prés aux toits de Montmartre, de bars bondés en salles clairsemées, de Kaliningrad à Abidjan, et chante même en japonais ; le Japon, son pays d’adoption qui lui propose une tournée « Hit Songs » de chansons françaises à travers tout le pays.

D’aventure en aventure, elle participe à des équipées fantastiques telles que Sol en Cirque ou encore Mozart l’Opéra Rock.

Cigale, Marjolaine chante mais travaille à aiguiser sa plume. De sa rencontre avec des compositeurs tels que Vincent Baguian, Phil Baron ou Aldebert, Marjolaine va séduire peu à peu par ses chansons, des tremplins et des festivals « Muzik’Elles », « Le Mans cité Chansons », Les fils de Georges », « Changez d’air », « Prix Moustaki » ou « Le Pic d’Or ».

En octobre 2016, sort son premier EP « Presqu’un animal ». Il s’en suit « Presqu’une tournée » avec notamment les premières parties de Zazie sur sa dernière tournée. Le 11janvier 2019, paraîtl’album « Sans le superflu » réalisé par William Rousseau et Edith Fambuena.

Son Album « Sans le superflu»

C’est de la chanson féminine et piquante comme les poils d’un homme !

A découvrir sur scène :

11/01 La Manufacture Chanson & sortie de l’album – Paris (75)
17/01 Le Roxie – Paris (75)
25/01 Centre culturel espace Victor Hugo – Ploufragan (22)
28/01 Thalazur – Carnac (56)
02/02 Festival Les Poly’sons – Château du Rozier – Feurs (42)
07/02 La Boîte à Musique – Issoudun (36)
10/02 Radisson Blu Hotel – Nantes (44)

Résidence au Train Théâtre du 15 au 19 avril à Portes les Valence (26)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .