mardi, novembre 24, 2020
A la uneactu musicaleStreet N' Zik

LIGEH MONEH (RAP SOUL-JAZZ) : Nouvel album « Et DEMAIN (?) »

LIGEH MONEH

Rythmé d’interviews et d’interludes, cet écrin Hip-Hop Soul-Jazz composé par le guitariste Joon Switon renferme la pensée du rappeur, entouré pour l’occasion de musiciens et autres personnalités fortes avec un avis tranché sur le monde de demain.

A PROPOS DE L’ALBUM 
Empreint d’une expérience et d’une maturité certaine, c’est en tant que père de famille que Ligeh Monehrevient avec un nouvel LP, dressant cette fois un constat du monde qui nous entoure et que l’on s’apprête à laisser aux générations à venir. Une nouvelle fois poète et sincère, il s’interroge sur le monde dans lequel on vit et les faits d’actualités qui marquent un tournant de notre temps : tel que la place de la femme, des migrants ou du rêve dans notre société moderne …

En collaboration avec ses enfants, les premiers concernés par le monde de demain, Ligeh pose un certain nombre de questions et dresse un constat sur nos comportements et décisions d’adultes « responsables ». Auxquelles sa progéniture répond invariablement par : « … on s’en sortira, on n’a pas le choix ».  A quoi ressemblera Demain ? C’est la question que pose le 1er des 15 titres de son nouvel album s’adressant directement aux enfants.

Rythmé d’interviews et d’interludes, cet écrin Hip-Hop Soul-Jazz composé par le guitariste Joon Switon renferme la pensée du rappeur, entouré pour l’occasion de musiciens et autres personnalités fortes avec un avis tranché sur le monde de demain. Cet album est un appel au secours, ponctué d’une lueur d’espoir véhiculée par la jeunesse et les générations futures.

En précommande sur toutes les plateformes de téléchargement : https://kuronekomedia.lnk.to/EtDemain

SON NOUVEAU CLIP A DÉCOUVRIR

A PROPOS DE L’ARTISTE
Son pseudo, prononcé « lidjé monè » vient de son prénom original Nelli-N’guéré. Se faisant appeler à ses débuts « Nelli-G », mais ne voulant faire de l’ombre au fameux rappeur Nelly, l’artiste se rebaptise Ligeh Moneh
Ligeh a grandi à Gentilly dans le Val-de-Marne, après avoir vécu une partie de son enfance en centre Afrique. Dans cette ville et au sein d’une famille monoparentale de 5 enfants, sa mère lui inculque alors les valeurs qui influenceront plus tard ses fondamentaux artistiques : la famille, le respect, le partage et l’éthique.

Adolescent, il découvre le Hip Hop, ses valeurs et ses disciplines, telles que le tag, le graph, le smurf et le break…  et c’est finalement vers le rap que confluent ses aspirations. Le rap New Yorkais des 90’s est alors une révélation. Public Enemy et Run DMC deviennent rapidement de véritables sources d’inspiration pour l’artiste, au même titre que Big Daddy Kane ou encore Eric B & Rakim… pour ne citer qu’eux. Côté Français, le rap s’immisce peu à peu dans les émissions de radio spécialisées de l’époque (Nova-Deenastyle) et à la télévision (M6-Rapline), lui ouvrant ainsi les portes à des repères artistiques francophones tels que Mc Solaar, Fabe, Little MC, Time Bomb ou encore IAM.

C’est donc tout naturellement à l’aube années 2000, que Ligeh s’essaye lui aussi à la rime, au contact de groupes et rappeurs de son département. DÜNE, un groupe avant-gardiste, influence grandement son identité artistique. Parallèlement, le collectif de jeune rappeurs « Cénacle » marque le rap game du Val-de-Marne, fédéré par une appétence pour un rap technique et poétique, influencé par des figures comme Nas, Mobb Deep, Pete Rock ou encore CL Smooth… Le rap devient alors plus qu’un moyen d’échange et d’expression,  un véritable exutoire.

Textes forts, paroles poignantes et engagées, rythme marqué par la vague hip-hop venue des US, le premier opus de Ligeh vient cristalliser son style en 2009 dans un LP autoproduit, intitulé « Paroles d’homme ». Déjà loin des clichés habituels du rap français, cet opus autobiographique  de 17 titres dénote, aussi bien par le fond que par la forme. Si Ligeh y joue avec les mots de manière habile, ludique et gouailleuse, son acolyte FonkyTaff à la production, apporte une touche musicale et mélodieuse qui interpelle et touche un public inattendu.

C’est après avoir remporté la troisième place du concours « Emergenza », entouré et porté par ses amis musiciens endiablés de « Band2fous », que Ligeh se promet dorénavant de n’être accompagné sur scène plus que part des musiciens lives. C’est ainsi que 4 ans durant, il réadapte ses titres en acoustique et continue de défendre ses « Paroles d’homme » sur de nombreux événements, concours, concerts et plateaux musicaux.

En 2016, il rencontre le très inspiré guitariste Joon Switon (The Roots, Les Nubians…). C’est suite à cette rencontre que les 2 compères collaborent alors ensemble, dans une ambiance hip-hop-soul jazzy. Et ce, pour le plus grand bonheur d’un public francilien en quête d’une alternative à un rap aujourd’hui trop uniformisé. Nait alors « Et Demain(?) », son tout dernier opus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .