ApplicationsStreet N'Geek

Instagram fait le ménage, les stars trinquent



Instagram est aujourd’hui passé devant Twitter c’est un fait. Pour autant, pas question pour la société détenue par Facebook de comptabiliser des comptes fictifs qui viendraient inutilement gonfler les compteurs.

Ces comptes qui viennent polluer les réseaux sociaux, Twitter en avait fait déjà le décompte l’été dernier, estimant qu’au moins 23 millions de ses 271 millions de comptes actifs étaient alimentés par des robots.



Confronté au même problème et dans un soucis de transparence, Instagram s’est donc attaqué à ces faux utilisateurs en procédant à un grand ménage depuis le 10 décembre dernier.

Résultat plusieurs millions de comptes ont ainsi disparu.

Mais si cette décision peut être vue comme salutaire, des  vedettes qui faisaient partie du peloton de tête ont vu les compteurs baisser parfois de plusieurs millions.

Parmi les plus touchés, il y a eu Justin Bieber. Alors qu’il était en tête du réseau Instagram, le chanteur a perdu plus de 3 millions de followers, passant de 23 à 20,2 millions.

Capture d’écran 2014-12-20 à 07.43.17

Rélégué à la 3ème place, Justin Bieber se voit désormais devancé par Beyoncé et Kim Kardashian.

Même punition pour Selena Gomez et Ariana Grande avec un million en moins.

Pour certains, cela en fut trop. En perdant 1,5 millions de followers, le rappeur Ma$e a décidé tout bonnement de fermer son compte.

Toutefois, tous pourront se consoler en se disant que le plus grand perdant dans l’affaire, c’est Instagram lui-même. Après cette purge, le compte officiel a ainsi perdu plus de 18 millions de followers.

Mais pourquoi donc cette course aux followers quite à faire appel à des faux ? L’une des raisons serait le lien entre les stars et les contrats publicitaires. En effet, de plus en plus de marques sont prêtes à payer des célébrités pour voir leur nom figurer dans des photos postées sur Instagram, ainsi que leurs produits et leurs services.

Quelles que soient les raisons, Instagram a annoncé procéder à des corrections qui permettront de ne plus avoir la possibilité d’inclure des comptes fictifs ou faux dans les listes d’abonnés et d’abonnements. La situation devrait être réglée pour la fin de l’année.