ActualitésMédias

Gomorra, au coeur de la mafia italienne



Si vous connaissez la trilogie du Parrain par cœur, si vous êtes mordus de la série « MAFIOSA » et si vous êtes un fan incontesté des paysages napolitains alors Gomorra est une série faite pour vous.

Depuis ce lundi 19 janvier, Canal+ diffuse une toute nouvelle série composée de 12 épisodes de 52 minutes, signé de Stefano Sollima, plus d’un an après sa diffusion sur la chaine Sky Italia où elle a remporté un très gros succès d’audience, et a été vendue depuis à plus de 40 pays.



Gomorra va nous plonger au cœur d’une famille mafieuse de la banlieue de Naples, en grande difficulté confrontée à une concurrence de plus en plus violente. Mais Gomorra n’est sans doute pas un nom inconnu pour vous car il s’agit à l’origine d’un livre qui a inspiré la série.

Paru en 2006, le roman-enquête du journaliste et écrivain Roberto Saviano, lui a valu une mise à prix de sa tête qui va l’obliger à se cacher et à vivre sous protection policière. La raison est simple, les détails donnés dans l’ouvrage vont mettre à mal la puissance de la « Camorra », l’organisation criminelle qui contrôle la ville de Naples.

Le tournage de la série a été marqué par une insécurité constante. En tournant les épisodes à Scampia et Secondigliano, banlieues nord de Naples, Stefano Sollima a dû faire face à de nombreux incidents sur les lieux où se sont vraiment déroulés les faits qui inspirent le scénario. C’est ce que le réalisateur explique à Canal + : « Dans le quartier où l’on tournait, il y avait des meurtres, des bars qui explosaient. C’était une situation très difficile à contrôler pour la production. C’était un véritable défi». Ce qui fut confirmé par la productrice Gina Gardini lors de son entretien avec l’Express : « Certaines nuits, on apprenait que le lieu où on devait tourner le lendemain était envahi par la police ou qu’un meurtre y avait été commis. Et on changeait d’endroit. »

Mais l’incident le plus direct entre l’organisation criminelle et l’équipe de tournage, ce fut lors du tournage d’une scène de loin avec 5 acteurs qui roulaient en scooter dans les rues de Scampia. Une voiture va alors en renverser un. Quand le conducteur a vu les caméras il s’est empressé de dire que « c’était une erreur! … Ils sont venus s’excuser platement auprès de l’acteur et lui ont même proposé un peu de drogue pour se faire pardonner » raconte Stefano Sollima.

L’avis de la rédaction :

Gomorra vous plonge dès le début dans une ambiance sombre et pesante au cœur du monde de la mafia napolitaine. Enchaînement de scènes de fusillades  et de découvertes des personnages principaux, le rythme imposé par les deux premiers épisodes est assez intense. Par contre, le gros point faible est un doublage en VF assez médiocre ce qui nous fait décrocher par moment. En ce qui concerne la bande sonore, cette série est un véritable plongeon au cœur de l’ambiance napolitaine avec du rap local et une bande original singulière. Après le livre, puis le film de Matteo Garrone primé à Cannes, la série «Gomorra» est bien partie pour s’inscrire dans la durée, en sachant qu’une saison 2 est déjà en cours de développement.