publi-redactionnelSociétéStreet N'Lifestyle

Faire des dons : faire des bonnes actions en obtenant des déductions fiscales



Chaque année, des milliards de dollars sont collectés à des fins caritatives dans le monde. Tout pays confondu fait preuve d’un tel élan de générosité. En France, 56 % des citoyens donnent régulièrement de l’argent, du temps ou des possessions matérielles à des causes qui leur tiennent à cœur.
Eh oui, faire le bien est bien. Et pour encourager ces actes citoyens, les associations et même l’État ne sont jamais à court d’arguments.



Pourquoi faire des dons ? Quelles causes soutenir ?

Certains individus sont tellement passionnés par une cause que la soutenir au travers d’un don est pour eux une évidence. D’autres agissent en réaction à un événement social ou pour soutenir l’un de leurs proches. La discrimination raciale vous fait-elle grincer des dents ? Le fait que toutes les 20 minutes, une espèce animale ou végétale disparaisse définitivement vous met la larme à l’œil ? Agissez. Faire un don est un moyen de faire bouger les choses, de participer au changement positif de sa communauté.

Alors oui, quelquefois, cela peut sembler contraignant… Mais ne sous-estimez pas la force d’une pièce de 1€ si des milliers de personnes font de même. De plus, faire des dons permet de bénéficier de réduction d’impôts non négligeables.

Comment fonctionne la réduction d’impôts ?

Un don, c’est plus que de l’argent, c’est offrir la possibilité à une association, une ONG, de soutenir de la meilleure des façons une cause ou une action à mener, quelle qu’elle soit. Chaque jour, les dons sauvent des vies aux quatre coins du monde. Ainsi, chaque donation est exonérée à hauteur de 66 % pour un maximum de 20 % du revenu net imposable. Dans les faits, cela signifie qu’un don de 100 € ne vous coûtera en fait que 34 €.
Comme l’explique Oxfam France, cette réduction d’impôt des dons faits aux associations est un véritable avantage et est calculée de façon juste afin que tout le monde y trouve son compte. Elle est en outre établie afin qu’un plus large public puisse donner sans que cela n’ait une grosse incidence sur les dépenses par la suite.

Quels sont les avantages de faire des dons ?

Le premier bénéfice, et non des moindres, est le sentiment de plénitude que vous ressentirez. Par exemple, quand vous entendrez dire que plus d’arbres ont été plantés dans une région du monde, ou que l’eau devient potable dans un village, vous serez fier d’y avoir contribué.

En outre, pour de nombreuses associations, il est impossible de survivre sans vos généreuses contributions. Aux États-Unis, 77 % des fonds caritatifs proviennent des particuliers. Mis côte à côte, ce sont plus de 200 milliards qui sont ainsi réunis. Pensez-vous que les ONG ou associations pourraient vraiment s’en sortir sans plus de 75 % de leurs revenus ? Sans vous, ces acteurs majeurs de la société civile sont complètement dépourvus.