jeudi, juillet 29, 2021
MusculationStreet Workout

Doit-on utiliser la roue abdominale pour avoir des abdominaux ?

Qui ne rêve pas de pouvoir aller à la piscine, d’enlever son t-shirt et d’exhiber son corps d’Apollon avant de plonger dans l’eau tel un acteur hollywoodien ? Qui ne rêve pas de pouvoir mettre un chemisier sans avoir à rentrer le ventre sous peine d’enlever quelques boutons au cours de la journée ?

En plus d’être un véritable atout de séduction, les abdominaux et la sangle abdominale assurent aussi le maintien et la protection de la colonne vertébrale. Des abdos pas assez solides amènent les disques intervertébraux à jouer le rôle d’amortisseur de choc, ce qui vous expose au mal de dos. Hommes et femmes ont ainsi intérêt à travailler cette partie de leurs corps, non seulement pour l’apparence, mais surtout pour le bien-être. Un grand nombre d’équipements existent sur le marché pour sculpter ses abdos et les uns semblent tout aussi efficaces que les autres.

Parmi ces appareils figurent entre autres le Ab rider, le Ab circle, le Ab trainer ou le Ab roller. C’est ce dernier que nous allons découvrir ensemble dans cet article. L’utilisation de l’Ab roller ou roue abdominale est-elle nécessaire pour avoir les 6-packs que nous désirons tant ? Éléments de réponse.

Les origines de la roue abdominale

C’est un certain Don Brown qui a eu l’idée ingénieuse d’inventer la roue abdominale. Appelé Ab wheel ou Ab Roller par nos confrères anglophones, ce dispositif a vu le jour en 1994 et reste aujourd’hui toujours aussi populaire. Une longévité que cet appareil doit probablement à son efficacité et à la facilité avec laquelle les sportifs l’ont adopté.

Il s’est ensuite peu à peu immiscé dans les boutiques de sport pour enfin devenir un équipement indispensable dans les salles de gym.

Utilisation de la roue abdominale, les gestes à adopter et à éviter

Si vous maîtrisez le gainage, la prise en main de l’Ab wheel se fera alors naturellement pour vous. En effet, il s’agit du même concept, mais en un peu plus complexe. Pour celles et ceux qui ont du mal à tenir une planche pendant 10 secondes, ou qui s’essoufflent au bout de cinq pompes de suite, ils savent certainement à quoi s’attendre avec la roue abdominale.

L’« Ab rollout » (l’exercice que l’on fait avec l’Ab roller) peut se subdiviser en trois parties :

  1. L’installation : vous avez peut-être entendu qu’il fallait que le corps forme une ligne droite ? Ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, dans cette position, votre dos se chargera de faire tout le mouvement à la place de vos abdos. Résultat : au lieu de travailler les fameux six-pack, vous aurez plutôt un dos en béton. L’exercice perd ainsi tout son sens.
  2. L’exécution : souvent, l’on est tenté de finir le mouvement le fessier à l’air et de ramener la roulette à la force du coude. Cela n’est d’aucun intérêt pour vos abdominaux. Au début, il vaut mieux effectuer quelques centimètres en gainant bien les abdos. Cela vous évitera de vous fracasser le nez contre le sol ou d’avoir les épaules explosées en essayant d’aller loin.
  3. Le retour : pour faire court, la majeure partie du mouvement se fait pendant le retour. Le mouvement de retour doit être initié par les abdos, pour ensuite être transféré dans la hanche et dans la roulette.

Mais alors, doit-on utiliser la roue abdominale pour avoir des abdominaux ?

L’utilisation de l’Ab roller est d’une grande aide aussi bien pour les sportifs aguerris que pour ceux qui débutent. Si les mouvements sont bien exécutés et que les exercices sont réguliers, les résultats seront visibles en quelques semaines d’utilisation.

En plus d’être financièrement accessible, la roue abdominale offre l’avantage d’élargir considérablement votre panel d’exercices.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .