ActualitésDécouverteStreet N'Musique

Conchita Wurst, la victoire de la tolérance et de la liberté à l’Eurovision



Après Israël en 1998 qui avait remporté l’Eurovision avec la transexuelle Dana International qui interprétait le titre Diva, c’est au tour de l’Autriche et de son candidat travesti Conchita Wurst de gagner cette 59ème édition de l’Eurovision.



Tout un symbole pour ce candidat dont la représentation à l’Eurovision avait suscité la polémique, attisée par la Russie et certains pays de l’Est. Et pourtant, en Russie le candidat sera classé 3ème grâce au vote par SMS.

Conchita Wurst a aussi ses fans en Russie et lorsque le travesti sera interrogé sur la politique anti propagande homosexuelle de Vladimir Poutine, il ne manquera pas de répondre par un « Je ne sais pas s’il regarde, mais si c’est le cas, j’ai été claire, rien ne peut nous arrêter».

Tom Neuwirth, âgé de 25 ans, a ainsi obtenu le suffrage des 37 pays votants avec 290 points, un résultat historique pour l’Autriche, qui n’avait pas remporté le concours européen de la chanson depuis 1966 avec le titre Merci, Chérie, chantée par Udo Jürgens.

Le ministre autrichien de la culture Josef Ostermayer ne manquera pas de commenter que la victoire de Conchita Wurst est aussi une victoire en Europe pour la tolérance et le respect.

Après le Danemark, ce sera donc au tour de l’Autriche en 2015 d’organiser le 60ème concours de l’Eurovision.

Pendant ce temps, la France finira dernière au classement avec seulement 2 points pour les Twin Twin, l’une de ses plus mauvaises performances.

 

Photo : France 3