dimanche, septembre 19, 2021
sportSPORTS

Au secours, j’ai une aponévrosite !

L’aponévrosite plantaire est un malaise bien connu des grands coureurs. Généralement, on a les pieds qui chauffent, et on n’arrive plus à marcher. Elle est causée par une inflammation de l’aponévrose qu’on appelle également fascia, une membrane située sous la plante du pied. Attention, la douleur peut être très vite handicapante si elle est sous-estimée. Nous vous donnons quelques conseils pour soulager l’aponévrosite. Mais tout d’abord, voyons pourquoi le coureur est prédisposé à cette maladie.

Pourquoi le coureur est une personne à risque de l’aponévrose?

En tant que coureur, la plante du pied est très sollicitée notamment lors de la phase d’amortissement et d’impulsion. A chaque pas, le poids du corps est supporté par cette partie du corps. Cette pression permanente exercée sur l’aponévrose peut, à la longue, endommager les tendons. D’où l’inflammation. Les coureurs les plus prédisposés à une aponévrosite sont ceux qui ont une voute plantaire très cambrée (pieds creux) ou au contraire, ceux qui ont une voute plantaire très peu marquée (pieds plats).

Comment soulager une aponévrosite? 

Pour soulager une aponévrosite, le repos est de rigueur. Il faut réagir dès que vous constatez un malaise. En effet, si vous vous obstinez à courir malgré la douleur, cette dernière peut devenir chronique. Le repos est très important même si la douleur semble être supportable. Sans ce repos, les tendons risquent de s’abîmer et une excroissance osseuse, qu’on appelle épine calcanéenne, peut se former au niveau du talon du pied. Et cette fois, un traitement particulier sera nécessaire. 

Masser la zone peut également soulager la douleur. Ces légères frictions aident à la circulation sanguine et décongestionnent la zone. Accompagnez le massage d’exercices d’étirements pour allonger le fascia et renforcer la structure musculaire. Le tout se fera évidemment en douceur afin d’éviter tout traumatisme. Pour vous aider, il existe pour aponévrosite plantaire un traitement naturel sous forme de sérum à poser sur la zone.

Généralement, une aponévrose nécessite un repos de trois mois. Mais tout dépend de l’évolution de votre situation. Seul votre médecin est compétent pour juger si vous pouvez retourner à votre jogging.

Comment éviter une rechute ?

Pour éviter une rechute, il faut éliminer les facteurs de risques dont les principaux sont le poids, le port d’équipement non adapté et le manque d’échauffement.

Tout d’abord, le poids car c’est un facteur de risque non négligeable, surtout pour le coureur. Plus vos pieds auront à supporter du poids, plus votre aponévrose sera sollicitée. Si c’est nécessaire, vous pouvez entreprendre un rééquilibrage alimentaire.

Ensuite, il ne faut jamais oublier de porter des équipements adaptés à la morphologie de votre pied. En effet, chausser des chaussures trop grandes ou trop étroites sollicite encore plus les plantes des pieds et vous desservira. Pour vous aider à choisir des chaussures adaptées à la morphologie de votre pied, vous pouvez consulter un podologue.

Enfin, on ne soulignera jamais assez l’importance de l’échauffement avant d’entamer n’importe quel exercice, la course à pied en fait partie. Sans cette étape, vos muscles ne sont pas assez préparer pour l’effort et les risques de tendinites sont élevés.

Avec ces précautions, vous êtes prémunis d’une rechute éventuelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dylan

Dylan

Rédacteur
Sportif et passionné d'audiovisuel, je m'informe de toutes les actualités et sorties qui pourraient vous intéresser. Notre magazine Street N' Sports est ambitieux et a pour objectif de se développer. Chaque jour je mène mes enquêtes pour dénicher les meilleures infos pour vous.