lundi, mars 1, 2021
SPORTS

Tout savoir sur la Fédération française du sport adapté

Fédération française du sport adapté

La Fédération française du sport adapté (FFSA) s’occupe de l’organisation, du développement, de la coordination et du contrôle de la pratique des activités physiques et sportives des personnes en situation de handicap mental, intellectuel et/ou psychique. Elle regroupe 1 300 associations, 86 disciplines sportives, plus de 63 000 licenciés, et 109 ligues régionales et comités départementaux.

La FFSA organise plus de 25 championnats en France et 800 rencontres chaque année. Ces championnats voient la participation de 5000 pratiquants présentant une déficience intellectuelle légère, moyenne ou profonde, associée on non à un handicap physique ou sensoriel.

Un peu d’histoire

Avant de devenir FFSA, la fédération a d’abord porté le nom de Fédération française du sport pour les handicapés mentaux (FFSHM) lors de sa création en 1971. Celle-ci n’a obtenu l’agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports qu’en 1974. Trois ans plus tard, la FFSHM est devenue la Fédération française d’éducation par le sport des personnes handicapées mentales (FFESPHM) avant d’adopter le nom de FFSA en 1982. 

Son affiliation à la Fédération internationale du sport adapté a eu lieu en 1989, et c’est en 1991 qu’elle a été affiliée au Comité paralympique international. 

Le premier titre de champion du monde pour un sportif licencié a été obtenu par Thierry Washetine dans la discipline javelot, tandis que la première médaille paralympique a été gagnée par Pascal Pereira Leal en 2012 dans la discipline tennis de table.

Une grande variété d’offres sportives

La Fédération française du sport adapté propose une grande variété d’offres sportives correspondant à différentes situations de handicap et à la motivation de chacun. 

Pour les personnes en situation de handicap mental sévère, il existe un grand nombre de disciplines pouvant être pratiquées en loisirs. Ces activités favorisent la création des liens avec d’autres personnes ainsi que le développement de leurs capacités mentales et physiques.

En revanche, celles qui souhaitent devenir des sportifs licenciés de haut niveau peuvent participer aux différentes compétitions organisées dans certaines disciplines. La classification FFSA permet de répartir les sportifs suivant leurs capacités intrinsèques : communication, socialisation et motricité.

 – Dans la première classe AB se trouvent les personnes pouvant faire des choix simples, situer leurs corps dans un espace connu, utiliser des outils simples et être dans un groupe (avec ou sans interaction).

–  La classe BC rassemble les sportifs capables de s’orienter, d’interagir dans des relations privilégiées et d’élaborer des stratégies simples avant d’entreprendre des actions.

–  Et, dans la classe CD, on retrouve les personnes capables de comprendre, de sélectionner et de se servir des informations pertinentes, définir des stratégies complexes, et de tenir un rôle dans un groupe en faisant preuve de création et d’abstraction.

Pour le sport international, la FFSA reconnait 7 disciplines comme étant de haut niveau. Il s’agit de l’athlétisme, du basket-ball, tennis de table, natation, football, et du ski alpin et nordique. Depuis 2014, des équipes françaises de trisomie 21 participent à des compétitions internationales organisées par Sports Union for athletes with down syndrom dans 3 disciplines (la natation, le tennis de table et l’athlétisme).

D’autre part, la fédération a créé un secteur regroupant les programmes destinés aux jeunes de moins de 21 ans présentant une déficience mentale et ayant droit à la scolarité. Baptisée Sport Adapté pour Jeunes, cette branche développe des programmes visant à faciliter l’inclusion et la socialisation.

Les offres sportives du SAJ contribuent en effet dans le développement des compétences physiques, cognitives, psychoaffectives et sociales. Celles-ci aident également les jeunes handicapés mentaux à exprimer et valoriser leurs capacités. La pratique sportive compétitive permet aux jeunes sportifs de participer à des championnats de France SAJ.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .