lundi, mars 1, 2021
A la unesport

Pourquoi les clubs de sports vont perdre des licenciés en 2021 ?

Suite à la crise sanitaire sans précédent qui s’est abattue sur le monde en 2020, les clubs et amateurs de sport vont devoir faire face à une perte importante durant cette année 2021. En effet, au cours de ces dix derniers mois, beaucoup de clubs de sport ainsi que des associations sportives ont constaté une baisse consécutive du nombre de licenciés. 

Une baisse consécutive du nombre de licenciés dans les clubs de sport

Pour mesurer l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 dans le secteur du sport, une enquête a été menée auprès de 72 fédérations et 44 000 clubs. Résultat, les fédérations ont pu constater une baisse du nombre de licenciés de 1,6 million ; soit 14,5 % du total des licences délivrées en 2018 et 27,7 % sur l’ensemble des fédérations. Parmi ces 44 000 clubs ayant effectué l’enquête, seulement 25 % ont n’ont pas subi de perte, tandis que les 75 % restants ont connu une baisse d’environ 28 %. 

À l’annonce du second confinement la fin octobre 2020, le président du Comité National Olympique et Sportif Français (SNOSF) Denis Masseglia a aussi fait part de ses inquiétudes concernant la reprise du sport. En effet, sur 16,4 millions de licences délivrées en 2018, environ 20 à 30 % sont en déclin. La baisse est surtout au niveau des sports en salle comme : le basketball, le handball, le volleyball, le badminton, la gymnastique et notamment le judo qui a subi une perte consécutive de 30 %. Outre les sports professionnels, les sports scolaires n’ont pas aussi été épargnés. Les amateurs de sport du UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) ont également connu une perte de plus de 40 % sur leurs licenciés, tandis que la FFSA (Fédération Française du Sport adapté) a perdu plus de 70 % de ses adhérents.

Les différentes raisons de la baisse du nombre de licenciés dans les clubs de sport

Cette baisse du nombre de licenciés dans les associations sportives ainsi que dans les clubs de sport n’est pas sans raison. En effet, la principale raison est surtout cette pandémie de Coronavirus qui se répand partout dans le monde.  

Par peur d’être contaminés par le virus, certains sportifs ont souhaité ne pas prendre de risque et ont préféré ne pas jouer. Toutefois, il n’est pas sûr qu’ils reprennent leur activité sportive à la fin de la crise. Si c’est le cas, ce sera la catastrophe pour les clubs amateurs a expliqué Denis Masseglia.

Malgré la mise en place d’un protocole sanitaire strict, certains gymnases et clubs de sport dans plusieurs villes ont eux aussi préféré fermer leurs portes. Aux dernières nouvelles, les dirigeants de ces clubs ne projettent pas de reprendre ses activités de sitôt. Ils attendront un bon moment avant de rouvrir leurs portes afin de limiter les risques de propagation du virus et d’éviter les responsabilités en cas de problèmes. 

Enfin, bon nombre de clubs de sport ont aussi connu une baisse du nombre de licenciés pour des raisons économiques. La plupart des adhérents ne désirent pas reprendre leur licence, car la saison risque de se terminer de manière précoce comme l’année dernière.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .