publi-redactionnelSports collectifs

NBA : ces marques qui ont su tirer profit de moments emblématiques



L’histoire de la NBA a été marquée par des instants exceptionnels, qui ont complètement changé le cours d’un match ou démontré une technique incroyable de la part des plus grands basketteurs. Les grandes marques sportives ne sont bien évidemment pas passées à côté, et elles ont su exploiter ces moments et en tirer le maximum de profit financier et de popularité. Petit tour d’horizon de ces marques et des stars qui ont fait leur fortune !



Nike – Kobe Bryant

Lors du dernier match de sa carrière, Kobe Bryant a assuré la victoire des Lakers en marquant un incroyable score individuel de 60 points. La star, âgée de 37 ans, a ainsi achevé une carrière exceptionnelle par une véritable prouesse qui a marqué l’histoire de la NBA. À la fin du match, Kobe s’est donné une dernière fois en spectacle en s’emparant d’un micro pour y annoncer « Mamba out » et tirer sa révérence en beauté.

À l’occasion de son dernier match et à la demande de la star, le site Betway paris sportifs précise que Nike a conçu des chaussures uniques, les plus basses et les plus légères de l’histoire du basketball. Très justement nommé Nike Kobe 11 Fade to Black, le modèle noir et or porté par le Black Mamba se vend à 1146 $ sur StockX. Le prix n’a eu de cesse d’augmenter depuis la mort de Kobe Bryant, le 26 janvier.

Jordan – Michael Jordan

C’est lors d’un concours de dunk en 1985 qu’est née la chaussure la plus emblématique de la NBA. Michael Jordan a affronté Dominique Wilkins lors d’un duel qui est resté gravé dans les annales, tant les performances des deux joueurs furent exceptionnelles.

Michael Jordan, qui a perdu le match de justesse, portait alors des Air Jordan 1. Ces chaussures noires et rouges ne respectaient pas le règlement de la NBA, qui demandait à l’époque que les joueurs portent des chaussures au coloris blanc à au moins 51 %. Nike a accepté de régler l’amende de 5000 $ afin que son égérie puisse porter ces chaussures durant le match. Là où la marque a joué un grand coup de marketing, c’est qu’elle a décidé de commercialiser ce modèle avec l’étiquette « interdite » de la chaussure. Ce rappel fort et marquant a contribué à l’incroyable succès commercial de ces baskets. On peut aujourd’hui acheter la version rétro, parue en 2016, à 961 $. La version de 1994 se vend quant à elle à 2084 $ sur StockX.

Reebok – Allen Iverson

En 2001, lors de la finale de la NBA, Allen Iverson a non seulement marqué 48 points à lui seul et ruiné la saison parfaite des Lakers de Los Angeles, mais il s’est également montré terriblement irrespectueux envers Tyronn Lue, qu’il a enjambé durant le match.

Durant cet instant historique, Iverson portait les Reebok Answer IV, des chaussures noires et blanches avec le visage d’Allen Iverson imprimé sur la semelle. Elles se vendent aujourd’hui à 250 $ sur StockX.