dimanche, octobre 17, 2021
A la uneMusculationStreet Workout

Le syndrome rotulien : qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome rotulien est une douleur assez fréquente au niveau des genoux. Il est le plus souvent enregistré chez les sportifs, mais peut également atteindre n’importe quel individu. Quel est donc ce syndrome qui affecte les genoux ? Comment il se présente ? Comment y remédier ? Toutes les réponses à ces questions seront détaillées dans cet article. 

Qu’est-ce que le syndrome rotulien ?

Également appelé « femoro-patellaire », le syndrome rotulien est dû à un désaxement de la rotule. C’est-à-dire que la rotule ne se tient plus dans son emplacement naturel et c’est ce qui cause la douleur. Cela crée une sorte de frottement qui abîme le cartilage rotulien d’où l’inflammation. 

Il y a trois os qui composent les articulations du genou : Le fémur placé en haut, le tibia situé en bas et la rotule qui est un petit os rond et mobile placé en avant du genou. Autour de la rotule, il y a une fine couche de cartilage qui la protège et qui la permet de se glisser naturellement contre le fémur. 

Cependant, il existe des mouvements que l’on fait d’habitude qui use le cartilage comme les flexions, la course à pied ou le fait de s’asseoir trop longtemps. De ce fait, lorsque la rotule (sans protection) se colle contre le fémur de manière prolongée, on peut ressentir la douleur. 

Le syndrome rotulien est causé par plusieurs facteurs comme : 

  • Des anomalies au niveau de la forme du genou
  • Les pieds plats
  • L’environnement (trop de pentes ou d’escaliers)
  • Le surpoids
  • Le déséquilibre de la rotule 
  • Une activité physique trop intense

Comment le syndrome rotulien se présente ?

Au quotidien, il faut savoir écouter son corps et y prêter attention pour détecter à temps les diverses anomalies qui peuvent être contraignantes. En ce qui concerne le syndrome rotulien, il existe des signes avant-coureurs que l’on peut ressentir dans la vie de tous les jours. 

Une sensation de gêne ou de douleur quand on est assis pendant trop longtemps. Dans ce cas, on ressent souvent l’envie de tendre les jambes ou de faire craquer les genoux.

Il est préférable de consulter un spécialiste lorsque descendre les marches de l’escalier ou gravir une pente devient un calvaire. 

Lorsque la rotule est « trop mobile » et que le genou craque souvent, c’est un signe que le cartilage est sur le point de s’endommager.

Quand on sent trop le poids des genoux et que ces derniers grincent, le syndrome rotulien guette. Il faut prendre des mesures immédiatement. 

Comment y remédier ?

Il n’y a pas vraiment de traitement contre le syndrome rotulien. Par contre, il y a des soins qui peuvent soulager la douleur.

  • Mettre les genoux au repos (éviter les escaliers, les pentes, la position assise prolongée, sauter…). Il faut varier les exercices qui sollicitent l’utilisation des genoux. 
  • En cas de forte douleur, prendre des anti-inflammatoires ou antalgiques
  • Faire de la rééducation pour permettre aux genoux de refonctionner normalement.
  • Mettre de la glace sur les genoux pour calmer la douleur durant une vingtaine de minutes.
  • Porter une grenouillère à fenêtre rotulienne va permettre à la rotule de se centrer parfaitement. 

Dans la plupart des cas, combiner les traitements aide à soulager les douleurs de la rotule.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .